Comment bien choisir son récupérateur d’eau de pluie

Comment bien choisir son récupérateur d’eau de pluie ?

Alors que les ressources en eau se font de plus en plus rares, la consommation d’eau au quotidien ne cesse de croitre. D’autant plus que le coût de l’eau potable du réseau devient élevé, il est grand temps de récupérer l’eau de pluie. C’est une pratique à la fois économique et écologique. Mais comment bien choisir son récupérateur d’eau de pluie ? On fait le point !

Quels sont les différents modèles de récupérateur d’eau de pluie ?

Les récupérateurs d’eau de pluie proposés sur le commerce se déclinent en trois grandes catégories. Il y a ceux destinés à un usage extérieur, ceux réservés à une utilisation interne et les cuves enterrées. Posé à même le sol, à proximité des gouttières, le premier modèle est surtout utilisé pour arroser le potager. Facile à mettre en place, un tel équipement ne nécessite pas une modification considérable des évacuations existantes. Le réservoir intérieur, quant à lui, est installé dans la cave ou encore dans un local attenant. Il se relie facilement aux gouttières de la toiture. Ce type de récupérateur d’eau de pluie sert notamment à alimenter le réseau domestique comme la machine à laver et les sanitaires. Pour ce qui est de la cuve enterrée, elle a une capacité de stockage pouvant aller jusqu’à 1500 à 5000 L. Simple d’entretien et discret, ce dispositif nécessite par contre l’intervention de professionnel en termes d’installation.

Choisir le meilleur récupérateur d’eau de pluie : les critères clés

Le choix d’un bon récupérateur d’eau de pluie dépend avant tout des besoins de chacun des utilisateurs et de la surface de sa toiture. Si c’est juste pour laver la voiture et arroser le jardin, une cuve extérieure ayant une capacité comprise entre 30 et 150 L fera l’affaire. Pour un usage non potable, c’est-à-dire pour la machine à laver et la douche, les utilisateurs se doivent de rajouter quelques filtres afin de rendre l’eau propre. Certaines personnes décident même de se soustraire au réseau d’eau courante. Dans ce cas, il faut opter pour une cuve enterrée ou un réservoir interne ayant une capacité de stockage importante. En ce qui concerne la matière, il y a les cuves en bois, en métal, en ferrociment, en fibre de verre, en béton ou encore en polyéthylène haute densité ou PEHD. Ces deux derniers modèles sont les plus répandus actuellement.

Quel est le prix d’un récupérateur d’eau de pluie ?

Le prix d’un récupérateur d’eau de pluie dépend de quelques facteurs tels que le type de matériau et sa contenance. Le coût de ce dispositif peut également varier d’une marque à l’autre et d’un fabricant à l’autre. De plus, cela diffère selon que l’équipement est préfabriqué ou sur mesure. Pour promouvoir le recours au système d’énergie renouvelable, l’Etat accorde à certaines communes et régions des subventions dans le cadre de la récupération de l’eau de pluie. De même, des aides financières comme l’éco-prêt à taux zéro ont été mises en place depuis 2006. Ce dispositif vise à plafonner le crédit d’impôt selon la situation familiale des concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *